Huis Clos « extrait »

Les ombres glissent le long d’un corps, modulées par la lumière du jour que filtre un rideau, un grillage, des barreaux.

Un dos, des inscriptions tracées au marqueur noir.

L’esprit se dilue dans une alternance d’ombres et de lumières paranoïaques.

Corps révolté, réclusion subie, désirs exultés.

Visage figé, regard vide, refuge trouvé, désirs refoulés.

Symptômes physiques, un corps bascule de l’hystérie à l’abandon, de l’abandon à l’acceptation.

« Photos prises entre le 17/03 et 11/05/2020 »